12 novembre 2007

Petite histoire de 25 kg de chou qui se retrouvent transformé en choucroute.

Cela fait déjà une année ou deux que l'idée de faire de la choucroute germait dans la tête de mon timari.

Et cette année, enfin, il a commandé 25 kg de chou et s'est attelé à préparer cette fameuse choucroute maison.

Je vous passe les détails sur les odeurs qui ont embaumé la maisonnée ! Le premier soir déjà, à peine râpé, aucun nez bouché pouvait ignorer l'étrange mixture qui reposait à la cave!

Il a fallut attendre 3 jours pour les effluves baissent progressivement d'intensité.

Puis après, elle s'est fait presque oubliée. OUF !

Une fois par semaine, timari s'est occupé de rincer le jus de fermentation.

Et au bout de six semaines, on a pu enfin découvrir le résultat de cette "macération".

C'est là que je rentre sur le terrain. 2kg de choucroute bien rincée, cuite presque 6 heures au vin blanc avec des gousses d'ail, du cumin et des baies de genièvre, un petit rêve ! Pas acide du tout, cela n'a rien à voir avec celle achetée dans le commerce! Ne pas oublier les viandes qui l'accompagnait, un bon morceau de lard frais, un petit jambon roulé, des saucisses fumées, les pommes de terre. Rien de bien light !

Essais concluant !

Nous avons tout l'hiver pour venir à bout de notre tonneau.

Nous avons dans l'idée d'organiser une choucroute party pour les copains ! Y'a beaucoup d'amateurs.

L'an prochain il refera de la choucroute et aussi des raves !
Aie ! les deux odeurs combinées je n'ose pas y penser. Faudra que je fasse un stock de ptit-sent-bon!!!!

2 commentaires:

sandra a dit…

Il a eu une méga bonne idée ton timari !!
c'est super bon la choucroute la maison

Miss Tiny a dit…

ah, je suis une adoratrice de celles et ceux qui tentent les "trucs" maison. On se rend compte que c'est souvent meilleur et que ça coûte moins cher!!!
Ca me tente l'expérience de la choucroute maison mais c'est un travail colossal qu'il faut faire au moins à 2... je suis seule pour l'instant et je crains que le chat n'apprécie pas cette corvée. Mais en tout cas, tu m'as intéressée à la chose...
Bizzzzz,
Alexandra